| |

Quelle prise en compte des jeunes LGBTQIA+ dans le cadre de la protection de l’enfance ?

De nombreux évènements médiatisés ont permis d’alerter l’opinion publique française sur les discours discriminatoires voire haineux envers les personnes LGBTQIA+ en France et à l’étranger et sur les actes de homophobie et transphobie commis sur des enfants et des adolescents : à l’école, dans des services publics ou au sein d’institutions spécialisées. Le stress chronique (stress de minorité) que les enfants et les jeunes LGBTQIA+ vivent au quotidien demeure un angle mort, tant d’un point de vue politique que d’un point de vue académique. L’absence de discussion et la rareté des connaissances scientifiques renforcent le risque de discrimination, son intériorisation par les personnes et peuvent également provoquer un déficit ou une inadéquation des réponses aux besoins et aux droits fondamentaux et spécifiques des enfants et des jeunes.

Face à ces constats, l’équipe Efis étudie les expériences, pratiques, difficultés rencontrées dans l’accompagnement des jeunes LGBTQIA+ en protection de l’enfance et plus globalement dans le champ du travail social. L’objectif est de repérer les questions que se posent les principaux·ales acteurs et actrices, les défis auxquels ils et elles sont confronté·es au quotidien et les pratiques permettant d’y faire face.

A lire également